25 May 2022

Rencontre avec Samiirah

Ecrit par Avipro

 

En avril, notre collègue, Samiirah Doomah, du Breeding a eu l’opportunité de suivre une formation de deux semaines en France, dans la région de Quintin en Bretagne.

 

Objectif : se spécialiser dans l’une des méthodes de sexage des poussins Parents : le « Sexage par le cloaque ». Si ce terme n’évoque rien aux non-initiés, rien de plus normal… Le métier de sexeur est très technique et nécessite un long apprentissage ! 

 

 

Elle revient pour nous sur cette expérience inoubliable… Témoignage :

« C'était la première fois que je prenais l’avion et j’étais seule, surtout dans un grand pays comme la France. Les préparatifs n’ont pas été faciles mais avec l’aide de mes collègues, tout s’est mis en place assez rapidement.

 

La formation s’étalait sur deux semaines. On commençait à trois heures du matin pour terminer à midi. L’objectif était de ne pas dépasser les 2% d’erreur. La rigueur et la concentration étaient les maitres mots.  Cette expérience dans les locaux d’Hubbard va me permettre d’apporter des améliorations dans notre structure de sexage locale.

Deux Kenyans (des collègues d’Avipro East Africa) participaient également à cette formation. Et comme j'étais seule à comprendre le français et l’anglais, je me suis retrouvée à faire l’interprète pour eux. J’étais contente de pouvoir les rencontrer et les aider.

 

J’ai eu l’occasion durant mon temps libre de visiter des lieux tels que les églises, palais, la tour Eiffel et goûter à la traditionnelle galette bretonne.

 

Vivre à l’étranger pendant deux semaines a été une belle leçon de vie. Une bonne occasion de découvrir mes limites et enrichir mes expériences et connaissances à travers une autre manière de vivre, une autre réalité.

 

Je souhaiterais remercier chaleureusement Avipro de m’avoir donné l’opportunité de vivre cette expérience mémorable. Cela m’a permis de sortir de ma zone de confort et de gagner en maturité. Je remercie aussi la direction d’Hubbard, surtout Bruno Besnier, Céline Lecoque, le responsable du couvoir pour la mise en place de la formation, les visites et l’accueil.

 

Un merci spécial au Farming Manager, Romain Harel, mon responsable, Benito Coureur ainsi que mes collègues Bernard Larue, John Dantier et Rishta Gooljar avec lesquels j’ai eu l’opportunité de collaborer et qui m’ont beaucoup aidée pour mener à bien cette expérience. »